Tags Posts tagged with "Europe"

Europe

L’agence anglaise (MHRA) a annoncé hier sur son site sa participation à un consortium européen incluant les autorités européennes, les institutionnels et l’industrie pharmaceutique, à un projet d’une durée de  3 ans afin de développer de nouveaux outils pour recueillir les effets indésirables.

Ce projet européen qui porte le nom de code WEB-RADR est une réponse à une large utilisation des smartphones, des applications mobiles et des réseaux sociaux pour échanger des informations santé. Une application mobile à l’attention des professionnels de santé et du grand public devrait voir le jour. Cette application permettrait de rapporter les effets indésirables liés aux médicaments aux autorités de santé nationales et européennes.

Par ailleurs ce projet européen prévoit que cette application serve aussi de plateforme permettant d’envoyer rapidement des informations sur les médicaments précises ainsi que les mises à jour aux patients, professionnels de santé et aux personnels soignants.

WEB-RADR aidera à développer des recommandations pour les autorités de santé et l’industrie pharmaceutique afin de pouvoir intégrer ces nouveaux outils  aux systèmes existants.

Ce projet est porté par l’IMI (Innovative Medicines Initiative), issu d’un double partenariat public et privé entre la Commission Européenne (CE) et la Fédération Européenne de l’industrie pharmaceutique (EFPIA).

Pour aller plus loin:

Communiqué de presse du MHRA

site IMI

Il est possible de consulter des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments…

Il s’agit d’une base méconnue du grand public et des professionnels de santé, fonctionnelle depuis Mai 2012,  gérée par l’agence européenne (EMA) et mise en place dans le cadre de la transparence souhaitée en pharmacovigilance. Cette base est d’accès gratuit et devrait contenir à terme tous les rapports sur les effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation du médicament et rapportés avec les médicaments autorisés dans la Communauté Européenne.

Capture d’écran 2014-09-03 à 15.11.25

Pour les médicaments autorisés via la procédure centralisée (AMM européenne), l’accès aux rapports est possible à la fois par le nom du médicament ou par le nom du principe actif. Pour les médicaments autorisés par une voie autre que celle de la procédure centralisée, l’accès est possible seulement par le nom du principe actif.

Un guide utilisateur permet de comprendre les rapports d’effets indésirables.

See on www.adrreports.eu

Une ordonnance établie par un médecin français est valable dans tous les pays de l’Union européenne.

Désormais, afin de sécuriser la délivrance de médicaments et la compréhension de la demande par le pharmacien, des règles régissent la bonne formulation d’une ordonnance transfrontalière.

C’est la directive européenne n° 2012/52 transposée par un décret français du 23 décembre 2013 (n° 2013-1216) relatif à la reconnaissance des prescriptions médicales établies dans un autre Etat membre de l’Union européenne, qui récapitule les éléments à faire inscrire sur une ordonnance transfrontalière.

Identification du patient

Nom, prénom, (en toutes lettres), sexe et date de naissance, poids et taille si nécessaire pour la bonne administration du traitement.

Identification du médecin prescripteur

Nom, prénom, qualité, adresse professionnelle précisant la mention « France », numéro de téléphone précédé de l’indicatif « 33 » et adresse électronique, signature (manuscrite ou numérique) du prescripteur, date de la prescription.

Médicaments

Ils devront être désignés sous leur dénomination commune internationale (DCI), c’est-à-dire le nom de la molécule, afin d’éviter toute erreur. Le médicament sera également défini par : sa forme pharmaceutique, sa quantité, ses dosage et posologie. Si le médecin ne souhaite pas qu’il y ait de substitution avec un générique ou s’il s’agit d’un médicament innovant (nouveau), il peut noter la marque mais devra préciser la mention « non substituable ».

Source: Service-Public.fr

Pour aller plus loin

– Décret n°2013-1016 relatif à la reconnaissance des prescriptions médicales établies dans un autre Etat membre de l’Union européenne

A propos

Communiquer sur le sujet simplement et en dehors de ma casquette professionnelle me tentait depuis longtemps. Ce site Pharmacovigilance Pour Tous est le fruit...