L’ANSM rappelle le potentiel danger de consommation des « poppers »

L’ANSM rappelle le potentiel danger de consommation des « poppers »

Les « poppers » sont des préparations liquides très volatiles, contenant des nitrites, conditionnés dans des flacons et destinés à être inhalés. Leurs formes liquides volatiles sont utilisées à des fins aphrodisiaques et récréatives, par inhalation. Leurs effets ne durent pas plus de deux minutes.
Apparus à la fin des années 70, l’utilisation des « poppers » s’est étendue et touche aujourd’hui une population jeune dans un contexte festif.
En Juin 2011, le ministère chargé de la Santé avait interdit la vente et la cession au public des « poppers » en raison de leur toxicité importante et de leurs effets psychoactifs. Cette décision faisait  suite à l’augmentation des cas d’intoxication grave  et d’atteintes oculaires graves (perte de la vision), de l’apparition de cas d’abus et de dépendance avérés et d’une augmentation significative de la consommation de « poppers » chez une population de plus en plus jeune.
Néanmoins, le Conseil d’État a jugé les mesures disproportionnées et a annulé la décision d’interdiction. Les « poppers » sont de nouveau en vente libre depuis 2013.
Dans ce contexte, l’ANSM a souhaité rappeler les dangers liés à la consommation des poppers dans son dernier Bulletin des Vigilances n°62 de Juillet 2014.
Pour aller plus loin:
– Source CEIP Paris : Poppers et législation